• FAITS DIVERS

     alain baudris, compulsif motorisé

    La sentence est tombée comme le couperet ou encoreun simple cran d’arrêt décanillé sur la bite nue d’un âne, ce matin à l’heure où ça fait mal dans le pantalon/au caleçon au choix:


    Casimir et Ronald mc donald sont condamnés à perpét pour actes répétés de touche-pipi en bas âge sur près de 3 milliards d’enfants de moins de 8 ans. Ils devront en outre effectuer des travaux d’intérêt local pour leur majors, et plus fâcheux, d’intérêt général pour la communauté internationale par le biais de divers organes comprenant l’UNESCO et les nations-unies, prêtant serment d’équité et d’impartialité de leurs action, ce qui d'après des gens n'est "pas gagné".


    Nombre d’admirateurs n’en reviennent pas et crient au complot industriel. Leurs familles sont affligées et appellent également au stratagème, Casimirette, benjamine de casimir et ancienne femme de Ronald confie : « on est resté bouche bée, on pouvait pas croire ce qu’on venait d’entendre ».
    Après plusieurs décennies de bons et loyaux services les sourires jaunes pisses-rouge sang rendent le tablier, quoi que le pourvoi soit en cours -de cassation s’entend-.


    Les deux accusés- condamnés qui ont toujours été bon amis (casimir a dit lors d’un interview sur TF1 que son orange mayo-pourrie était le croisement du ketchup-moutarde de Ronald son confrère comme il se plaisait à l’appeler) ont déclaré de consorts et de stentor, qu’ils ne comptaient pas en rester là et que cette mascarade portait un coup à la démocratie toute entière.


    De fervents défenseurs ainsi que le groupe de protection des films Disney en voie d’extinction qui les a rejoint ont manifesté cet après-gloubiboulga sur la place saint-glinglin à trois heures pétante (heure atomique). On dénombre 600 000 morts involontaires, petite bavure, mais attention le premier accroc coute 200 francs anciens. L’intervention de l’armée américaine qui a rallié les manifestants et envoyé une batterie de batterie de batterie de missiles sol-air-sol-gauche-plafond- je passe-coussinet y est peut-être pour quelque chose. Les tirs auraient été effectués un peu à l’aveuglette, dans la quasi ligne de mire, la « casi-mir », méthode mise au point par le dit-bipède fort de son embonpoint et de son doctorat en "enculologie et science de la philosophie transcendentaire". Les civils badauds venus se rincer l’œil en ont pris pour leur dégrade. On rigole pas avec l’économie pédo.


    Comme disait ce bon vieux Neil du retour de son voyage en chine tintinoise « c’est un gland , pas pour l’humanité ». Faut pas pousser non plus.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :